Il Trouva Quelque Chose de Réel

Je voudrais remercier Dieu aujourd’hui de ce que je suis sauvé. Ce n’est pas que je pense être sauvé, ni que je suppose être sauvé. Je sais que Jésus-Christ a ôté un fardeau de péchés de ma vie.

Cela est arrivé un samedi soir, en août 1980, à Murphysboro, Illinois, États-Unis. J’étais, d’une manière ou d’une autre, présent à un culte malgré moi, assis dans la deuxième rangée à partir du derrière. Cette nuit-là, c’était comme si Dieu Lui-même me parla.

La première fois où j’entendis les termes “né de nouveau” ou “sauvé,” j’étais âgé d’environ vingt-quatre ans, et cela n’eut pas d’effet sur moi en tant que tel. Je pensais que le salut était probablement bon; beaucoup de personnes semblaient en avoir besoin, mais je ne pensais pas être l’un d’entre eux. Néanmoins, cette nuit-là était différente. Pendant le sermon, le ministre dit: “Dieu accorde à chacun de nous une seule chance quant à l’obtention du salut. Toute autre chose n’est que supplémentaire.” En ce moment même, il semblait que j’entendis une Voix qui disait: “C’est aujourd’hui ta chance.” Ce fut si réel que je me retournai pour voir celui qui l’avait dit, mais personne n’était derrière moi.

Je luttai d’abord contre l’appel de Dieu. À la fin du culte, un couple vint et me parla au sujet de la prière; je tenais ma petite fille dans mes bras en signe d’auto-défense. Mais après quelques minutes, je me rendis à l’autel et m’y agenouillai. Je pensais d’abord à ce que je devais abandonner, et aussi à toutes les choses que je perdrais en étant sauvé. Mais, au bout de quelque temps, je dis à Dieu: “Dieu, si Vous existez réellement, s’il y a quelque chose de réel, ce qui n’est pas une religion à temps partiel, mais plutôt demeurera sept jours par semaines, je vais l’essayer. Si Vous me donnez la force, alors, je Vous donnerai toute chose.”

J’ai passé les huit dernières années dans la marine, et j’ai vu beaucoup de personnes se réclamer être religieux, mais qui n’y adaptent pas leur vie. Je ne voulais pas avoir part à cela. Mais, lorsque je pris la résolution du fond de mon cœur, la puissance salvatrice de Dieu descendit en un rien de temps. J’ai senti qu’un poids physique fut ôté de mes épaules! Je n’avais pas besoin que quelqu’un m’explique ce qui s’est passé. J’ai su que quelque chose s’est passé au-dedans de moi—au point où je pouvais me lever et dire: “Je suis sauvé”.

Le Seigneur mit un enthousiasme dans mon âme ce jour-là, ce qui est resté jusqu’à aujourd’hui. Dieu est toujours réel dans ma vie. Sa grâce salvatrice est toujours bonne. En réalité, elle est meilleure aujourd’hui qu’elle l’a été auparavant; et, par la grâce de Dieu, mon objectif est de faire le Ciel ma demeure.

Gary Lee, frère de Darrel Lee, mourut le 19 janvier 2012.